Nous sommes de retour à Istanbul, avec une super nouvelle équipe qui agrandit la famille ! Avec environ 4 millions de réfugiés et de demandeurs d’asile, parmi lesquels plus de 3,6 millions de syriens, la Turquie est l’un des premiers pays d’accueil des personnes déplacées au monde. Il y a beaucoup à faire, notamment en ce qui concerne l’accès à l’emploi. Heureusement, l’équipe a beaucoup d’idées pour l’année à venir. Nous avons le plaisir de vous présenter Muna, Mohamed, Mehmet et Mustafa, en charge du chapitre de Techfugees Istanbul. 🎙

 

Pourriez-vous chacun vous présenter ainsi que votre équipe à la communauté Techfugees ?

MUSTAFA: Je suis un économiste spécialiste du développement durable. J’ai une grande expérience dans les domaines de l’innovation sociale. J’ai des compétences en monitoring et évaluations, RSI (retour social sur investissement), animations de sessions de résolutions de conflits autour de la question du développement durable. Je travaille avec les réfugiés entrepreneurs en Turquie depuis 2017, en attribuant des fonds d’amorçage à leurs entreprises de façon à ce qu’ils puissent participer légalement à l’économie du pays. Jusqu’à présent, j’ai aidé plus de 70 entreprises à démarrer en Turquie.

MOHAMED: Salut la famille, je m’appelle Mohamed Kawsara. Je suis à la fois réfugié et formé à la tech, grand fan de Techfugees et plus largement de toute technologie et projets d’ONG oeuvrant dans ce sens. Nous sommes très heureux de lancer notre chapitre. Il y a tant à faire, de nombreux projets prometteurs à mettre en place ici, dans ce grand pays qui accueille un très grand nombre de réfugiés de nationalités diverses. Suivez-nous, nous allons vous impressionner <3 et merci infiniment de nous accueillir dans l’équipe, bonne continuation, en espérant accueillir un prochain événement avec la communauté mondial de Techfugees ici, à Istanbul <3

MUNA: Je suis une jeune étudiante irakienne de 20 ans. J’habite à Istanbul. Après des années de travail à soutenir la cohésion sociale et le développement durable au sein de la communauté des personnes déplacées vivant en Turquie, il est apparu que la plupart des méthodes traditionnelles utilisées au niveau local ont des impacts positifs moyens voire faibles sur les problèmes que rencontrent les personnes déplacées ici. Dans le chapitre de Techfugees à Istanbul, nous tâchons de répondre aux besoins des personnes déplacées en trouvant des opportunités de travail, d’éducation et de cohésion sociale. Notre principal objectif est de répondre à la demande de compétences en développement informatique et l’offre de formation et d’emploi.

MEHMET: Salut à tous 👋, je suis heureux de rejoindre Techfugees en tant que co-responsable du nouveau chapitre à Istanbul. Je suis ingénieur en informatique mais je suis plus intéressé par l’usage et son impact que par le côté technique de la technologie. Je viens de Syrie mais j’ai également acquis la nationalité turque. Je suis arrivé en Turquie il y a presque 8 ans, ayant fui la situation politique et la guerre là-bas. Depuis, j’ai travaillé dans différentes entreprises nationales et internationales, toutes liées au marketing digital et au commerce en ligne mais dans des secteurs différents. Avant cela, j’ai été volontaire à la Junior Chamber international, une ONG dédiée à la jeunesse syrienne. Je suis excité de lancer Techfugees ici, dans une ville et plus généralement dans un pays qui accueille un grand nombre de réfugiés de Syrie et d’autres pays. Je cherche à renforcer cette communauté de façon à leur permettre d’acquérir et d’améliorer leurs compétences et leur futur qui se traduiront par des solutions sur le long-terme pour eux et leurs familles.

 

Comment avez-vous entendu parler de Techfugees ?

MUSTAFA: Je suis tombé sur Techfugees en faisant des recherches en ligne (Youtube, Google) et j’ai rallié Mohamed à cette cause 💪🏼

MUNA: Pendant mon bénévolat au sein d’une ONG locale, mon responsable m’a parlé des projets de Techfugees. Le fait qu’ils cherchent des solutions durables et non pas temporaires m’a plu.

MEHMET: Je suis un ami proche de Mohamed 👆 Il m’a raconté qu’il cherchait à ouvrir un nouveau chapitre de Techfugees à Istanbul. Comme je connais bien le monde de la tech et des start-up, je me suis dit que je pouvais rejoindre l’équipe et apporter une contribution à la communauté tech pour et avec les réfugiés ici en Turquie. J’adore faire du bénévolat et des recherches pour ce genre d’organisations.

Quels sont les principaux besoins des personnes déplacées dans votre pays ?

MUSTAFA & MOHAMED: Les besoins les plus importants seraient des opportunités de moyens de subsistance durables. Ce qui passe par l’éducation et l’emploi.

MUNA: Quand les personnes sont forcées de quitter leur maison, ils partent avec le strict minimum. Ils perdent aussi leur capacité à gagner et dépenser de l’argent. Ce qui les rend souvent incapables de suivre l’évolution rapide des demandes sur le marché. Les besoins minimum de cash deviennent une nécessité pour tous les membres de cette communauté vulnérable, ainsi que les besoins de base en terme d’éducation. Ainsi, dans le but de renforcer et de soutenir ce groupe de personnes, ces deux flux de demandes doivent être nourries de différentes manières.

MEHMET: Je pense que le besoin premier est l’intégration avec la communauté turque locale. Il y a beaucoup de difficultés culturelles, ce qui rend difficiles l’intégration et l’adaptation à la communauté locale ici. Je crois que fournir un accès aux entreprises de tech présentes en Turquie aura un réel impact tangible et apportera de la valeur aux personnes déplacées.

 

 

 

 

UNHCR – Les chiffres en bref, Feb 2020

Quels sont vos projets pour les prochains jours, semaines et mois ?

MOHAMED & MEHMET : Nous sommes en période de réflexion pour choisir les projets les plus pertinents. A partir de là, nous pourrons construire notre plan d’action pour l’année. Nous sommes actuellement en train de créer un réseau avec différents acteurs et potentiels partenaires. Nous souhaitons relier la communauté d’accueil avec celle des réfugiés sur différents points, favoriser les possibilités d’emploi à travers le réseautage et proposer des séminaires de formation courte. Dans quelques mois, nous organiserons le premier Hackathon ici également.🙂

MUSTAFA: Nous allons organiser plusieurs sessions de rencontres entre des entrepreneurs (non-développeurs) et des développeurs grâce au soutien de Habitat, Recoded, Impact HUB, imece, Startup HUB, RIAC Network et plusieurs autres incubateurs.

MUNA: Actuellement, nous prévoyons de rencontrer ces deux groupes de population et de chercher des intervenants puis des formateurs. Après avoir collecté les données de ces réunions, nous pourrons élaborer au lancement le programme de rapprochement entre développeurs et entrepreneurs qui cherchent des opportunités d’emploi et d’éducation, comme Mustafa l’a mentionné.

Avec quel type d’organisations (tech, ONG, universités, institutions officielles,…) avez-vous prévu d’être partenaires ?

MUNA & MEHMET: les ONG qui travaillent dans l’autonomisation des réfugiés et l’entrepreneuriat via la technologie sont notre principale cible pour le moment. Nous aimerions entrer en contact avec les institutions telles que le UNHCR et le PNUD. Les grosses entreprises en Turquie, les incubateurs et les centres de formations sont également des partenaires potentiels.

MUSTAFA: Nous avons déjà pris contact avec des acteurs de la tech et du développement durable, comme Habitat, Recoded, Impact HUB, imece, Startup HUB.

Comment la communauté Techfugees peut-elle vous aider ? Quelles sont vos besoins pour l’instant ?

ALL: Des contacts avec des partenaires potentiels intéressants. 😉

Un petit mot pour la fin ?

MUNA: “Un réfugié est une personne qui a survécu et qui peut construire le futur” – Amela Koluder
(version originale :“A refugee is someone who survived and who can create the future.”)


 


Rejoignez Mohamed, Muna, Mehmet & Mustafa ! 👉 Offrez vos compétences pour Techfugees Istanbul