LES 8 PRINCIPES DIRECTEURS DE TECHFUGEES

Techfugees 8 Guiding Principles

8 Principes directeurs tirés d'années d'expérience d'organisation de hackathons et autres événements d'innovation ouverte dans 25 pays.

Ces principes forment notre ligne de conduite et nous permettent de  soutenir des projets #Tech4refugees construits pour et par des personnes déplacées, en respect avec les 17 objectifs de développement durable des Nations Unies.

Ils affirment notre ferme conviction que la technologie ne peut avoir un impact positif à long terme sur les réfugiés et les personnes déplacées que si la création et l’utilisation de cette technologie est guidée par un ensemble de principes et de valeurs éthiques.
Ces principes directeurs sont là pour guider notre action collective vers un objectif commun: créer une technologie humaniste qui autonomise les personnes déplacées à travers le monde.

Empowering displaced people with technology

Techfugees is an international non-profit organization which coordinates the commitment of the technology community to building solutions with displaced people and contributing to meet their needs in terms of access to rights, education, health, employment and social inclusion.

Techfugees manages and supports long-term projects for displaced people within the framework of the 17 Sustainable Development Goals of the United Nations.

Techfugees has developed these Guiding Principles based on nearly 4 years of experience running hackathons and events in 25 countries. This experience is the basis, on which we have developed the strong belief that tech projects can have a long-term impact on refugees and displaced people if they are guided by a set of ethical principles and values.

These Guiding Principles are not imposed on the community as a prescription but are here to guide our collective action towards a shared goal: to create technology that empowers displaced people around the world.

These Guiding Principles are aimed at providing you with useful guidance to start a #tech4refugees’ project and it is important to both recognize that there is always a huge amount of extra resources and partners needed for a successful implementation.

We, at Techfugees, strive to facilitate access to these resources & partners/

1. Commencer avec les personnes déplacées (#HumanCenteredDesign)

La communauté Techfugees construit des outils technologiques qui contribuent à répondre aux besoins des personnes déplacées. 

La conception et le déploiement de cette technologie doit utiliser une approche avec l’Humain en son centre, à savoir qui commence par l’écoute et la compréhension des personnes réfugiées, notamment dans les usages, et se termine par des solutions sur mesure adaptées à leurs besoins.

La conception centrée sur l’humain (ou Human-centered design) consiste à créer une empathie profonde avec les utilisateurs et à co-créer avec vos utilisateurs.

2. De réfugiés à Techfugees (#Empowerment)

En construisant des solutions technologiques avec et pour les réfugiés et les personnes déplacées, visez à faire de vos utilisateurs cibles non seulement des bénéficiaires de votre technologie, mais aussi à les construire avec eux et à en faire des co-créateurs.

En leur offrant la possibilité de générer des revenus ou d’apprendre quelque chose de nouveau grâce à l’utilisation de votre technologie, par exemple, ils bénéficient non seulement des services offerts par votre produit, mais les réfugiés et les personnes déplacées deviennent des défenseurs de cette technologie.

3. Ne collectez pas des données pour rien! (#DataGovernance & #Transparency)

Il est de la responsabilité de chacun de protéger les données des personnes deplacées, qui seraient vulnérables et victimes d’une mauvaise utilisation. Travailler pour le développement de technologie destinées à ce public, c’est savoir que l’on travaille avec une population à risque, et agir en conséquence. 

 Voici quelques recommandations à retenir:

– La collecte, la génération et l’utilisation des données ne doivent jamais se faire simplement parce que c’est possible techniquement; le besoin et les avantages potentiels doivent être clairs, définis et justifiés comme un moyen de répondre à un besoin ou d’améliorer le service pour les personnes réfugiées.

– Partez du principe qu’aucun de vos utilisateurs ne lira les termes et conditions de votre produit ou service. Tenez compte des implications éthiques de la collecte de données lors de la création de ce produit ou service.

– Si vous choisissez de divulguer des données, cela ne doit pas conduire à ce que des individus et des communautés déjà vulnérables soient davantage lésés ou exploités. Dans le cas où cela est possible, pré-identifier les risques associés à une utilisation proposée des données.  N’oubliez pas que des régimes hostiles peuvent tenter d’accéder aux données pour de mauvaises raisons. La plupart des pirates informatiques soutenus par des États et certains services de surveillance gouvernementaux sont capables de pirater toutes les données.

– Comme la plupart des violations et fuites de données proviennent d’une défaillance humaine, il importe que vous fassiez particulièrement attention à la façon dont vous stockez ces données, à qui y a accès et comment. Assurez-vous de toujours respecter les normes juridiques et éthiques en place. Toute donnée ou résultat dérivant d’une population doit être partagé avec cette population. Trop de communautés dans les projets technologiques sont sollicitées pour leurs données sans voir les résultats!

– Globalement, cette règle de responsabilité des données va au-delà des concepts de «confidentialité des données» et de «protection des données». Elle implique un ensemble de principes, processus et outils qui cherchent à utiliser les données pour améliorer la vie des gens de manière responsable.

4. Partager, c'est encourager (#opensource)

Chez Techfugees, nous croyons à la créativité et au partage d’idées. C’est donc naturellement que nous mettons en avant le modèle open source comme modèle préféré pour le développement de logiciels lors de la création de technologies pour les réfugiés.

Les projets open source sont adaptés à notre philosophie d’autonomisation des populations vulnérables et déplacées: le code open source est d’accès universel, décentralisé et co-créé par nature.

Cela encourage la collaboration et donc l’apprentissage entre pairs au sein de la communauté.

5. Parce que nous sommes tous dans le mēme bateau (#InclusiveTech)

Ce qui fonctionne pour autonomiser les populations déplacées pourrait être utilisé pour aider d’autres populations vulnérables, comme les sans-abri ou les jeunes sans emploi.

La construction de technologies pour les réfugiés devrait viser à contribuer à l’amélioration de l’ensemble de la communauté locale: ne pas accroître les inégalités ou nuire à aucun membre de la communauté, tout en visant à aider et soutenir le plus grand nombre possible.

6. Les bonnes intentions, c'est bien, mais l'impact est dans la durabilité (#Sustainability)

Gardez à l’esprit que vous avez affaire à des utilisateurs qui ont rarement le luxe d’avoir d’autres options; Vous devez donc assurer un service cohérent et être prêt à prendre les mesures appropriées si la technologie s’avère dysfonctionnelle ou obsolète.

– Nous insistons sur la nécessité de réfléchir à la manière dont votre produit s’inscrit dans l’écosystème tout entier: n’existe-t-il pas déjà une solution similaire? Pensez également à des idées claires de modèles commerciaux, ne les remettez pas à plus tard.

– Une application qui ne fonctionne plus ou qui n’est pas à jour peut nuire à la vie des réfugiés et des personnes déplacées, tout en créant une méfiance envers la technologie et l’écosystème #tech4refugees. Créez des outils que la communauté peut s’approprier et mettre à jour même si vous disparaissez.

– Un avertissement rapide pour les produits qui dépendent de beaucoup de contenu frais: le contenu devient rapidement obsolète. Réfléchissez bien à votre responsabilité de mise à jour et informez vos utilisateurs de la date de la dernière modification.

7.L'intégration ne concerne pas que seulement les personnes réfugiées, c'est une bataille (très) politique (#HumanRightsBasedApproach)

Vous constaterez qu’innover pour l’intégration est difficile: cela devient vite très politique et le problème se résume souvent à des contraintes d’ordre législatif pour le public que vous essayer de servir.

À ce titre, Techfugees vous recommande de vous familiariser avec une approche fondée sur les droits de l’homme (ou “Human Rights based approach”).

Il s’agit «d’un cadre conceptuel pour le processus de développement humain basé sur les normes internationales des droits de l’homme et orienté de manière opérationnelle vers la promotion et la protection des droits de l’homme».

Non seulement il vous éduquera au cœur des problèmes de développement, des pratiques discriminatoires et des répartitions injustes du pouvoir, mais il aidera à ancrer votre approche et votre solution technique dans un système de droits et d’obligations établi par le droit international. Vous aiderez ainsi, dans la durée, les personnes réfugiées à participer à la formulation des politiques.

8. NB: La tech est juste un outil (#NoSolutionism)

La technologie à elle seule ne peut compenser l’absence de volonté politique ou le manque d’engagement commun pour résoudre le défi de la migration forcée au niveau mondial.

Nous comprenons qu’il existe des limites claires aux produits technologiques, en particulier en ce qui concerne la mise à l’échelle à l’international.

Nous adorons les projets qui sont conscients de leurs limites et qui se concentrent sur la résolution de parties du problème dans leur contexte spécifiques tout en cherchant à repenser et adapter leur solution pour les dupliquer vers d’autres communautés.

1. Start with displaced people (#HumanCenteredDesign)

The Techfugees community builds technology that contributes to the response of the needs of refugees and displaced people.

Any design and deployment of technology shall use a human-centered design approach, which is a process that starts with refugees and ends with tailored made solutions that suit their needs.

Human-centered design is about building deep empathy with users and co-creating with your users.

2. From refugees to Techfugees (#Empowerment)

In the process of building technology with and for refugees and displaced people, aim to make your targeted users not only beneficiaries of your technology, but aim to build it with them and make them co-creators.

By offering them the opportunity to make revenue or learn something new through the use of your tech, they not only benefit from the services your product offers, the refugees and displaced people become empowered advocates of your technology.

3. Don’t collect data for data’s sake! (#DataGovernance & #Transparency)

Displaced people can be helped as well as harmed by the use of data. Protecting these vulnerable people from the harms posed by data use is a shared responsibility.

Here a few recommendations to bear in mind:

– The collection, generation and use of data should never be done simply because they can be; the need and potential benefits should be clear, defined and justified as a way to respond to a need or improve the service towards refugees.  


– Presume that all your users will not read the terms and conditions of your technology product. Consider the ethical implications of collecting data when building your product.


– If you choose to disclose data, it must not lead to already vulnerable individuals and communities being further harmed or exploited. In case where it is possible, pre-identify risks associated with a proposed used of data.


– Assume that hostile regimes may attempt to access data for the wrong reasons. Most State supported hackers and some Government surveillance services are capable of hacking any data.


– As most data breaches and leaking come from human failure, it matters that you take extra care in the way you store, who has access and how one can get access to the data. Make sure to always adhere to legal and ethical standards in place.  


– Any data or results deriving from a population should be shared with that population. Too many communities in tech projects get asked for their data without seeing the results!


– Overall, this data responsibility rule goes beyond the concepts of “data privacy” and “data protection”. It entails a set of principles, processes and tools that seek to leverage data to improve people’s lives in a responsible manner.

4. Sharing is caring (#opensource)

At Techfugees, we believe in creativity and sharing ideas.


As such, the open-source model is our favored model for software development when building tech for refugees.

Open source projects are adequate with our philosophy of empowering vulnerable, displaced populations: open source code is of universal access, decentralized and co-created by nature.  

It encourages collaboration and so peer-to-peer learning within the community.

5. Because we are all in this together (#InclusiveTech)

What works at empowering displaced populations could be used to help other vulnerable populations, like homeless people or unemployed youth.

Building tech for refugees should aim to contribute to the improvement of the whole local community: not increasing inequality or harming any members of the community, while aiming to help as many as is feasible.

6. Good intentions are great to start with but sustainability is the key to real impact (#Sustainability)

Keep in mind that you are dealing with users that rarely have the luxury to have other options; as such you should ensure consistent service and be ready to take appropriate measure if the technology proves to be dysfunctional or outdated.


– We stress the need to think about how your product fits into the whole ecosystem: isn’t there a solution that already exists? Line up clear ideas of business models, don’t postpone them for later.


– An app that does not work anymore or is left not up to date can harm the life of refugees and displaced people, creating distrust towards technology and the ecosystem of refugee tech. Build tools that the community can take ownership of and maintain even if you disappear.


– A quick warning for products relying on a lot of fresh content: content goes outdated fast. Think twice about your responsibility to keep it updated and your users informed about when it was last edited.

7. Integration isn’t just about challenges of refugees, it is a (very) political battle too (#HumanRightsBasedApproach)

You will find that innovating for integration is tough: it becomes very political very fast and the issue tends to be that laws are constraining or preventing empowerment of the very people you are trying to help.

As such, Techfugees recommends that you become knowledgeable in a human rights-based approach. This is “a conceptual framework for the process of human development that is normatively based on international human rights standards and operationally directed to promoting and protecting human rights”.


Not only will it educate you to the heart of development problems and unveil the discriminatory practices and unjust distributions of power, it will help anchor your approach and tech solution to a system of rights and corresponding obligations established by international law, helping the sustainability of your work and empowering the vulnerable populations you help to participate in policy formulation.

8. Remember: Tech is just a tool (#NoSolutionism)

Technology alone cannot make up for the absence of political will or the lack of a shared commitment to solving the challenge as a global community.

We understand that there are clear limitations with technological products that do drive change, especially when it comes to scaling.

We love projects that are aware of their limitations and focus on solving parts of the problem in specific contexts while seeking to redesign for re-localisation to other communities.