Le premier objectif de Techfugees est d’étendre nos activités dans les zones où se trouvent les réfugiés et les tech hubs. C’est la raison pour laquelle, après avoir ouvert notre premier chapitre au Kenya au début de l’année 2019 et y avons organisé un hackathon réussi, nous sommes très enthousiastes à l’idée de démarrer un nouveau chapitre au Nigeria ! Cela a été rendu possible grâce à l’engagement de quatre personnes formidables : Tunde, Bryan, Lediju et Obinna. Continuez la lecture pour en savoir plus sur leurs plans pour responsabiliser grâce à la technologie les plus de deux millions de personnes déplacées dans la région. 

 

© UNHCR

Pourriez-vous chacun vous présenter ainsi que votre équipe à la communauté Techfugees ?

Je m’appelle Brian, je suis co-manager du tout nouveau chapitre au Nigeria ! J’ai passé la plus grande partie de ma vie à Lagos avant de déménager à Abuja pour le travail. J’ai été diplômé d’un master en Planification Urbaine & Régionale à l’université de Lagos, mais la tech a toujours été mon truc. J’ai rencontré Lediju à l’université et depuis, nous avons travaillé ensemble sur différents projets. Nous avons aussi travaillé ensemble avec Tunde sur la AlterConf en 2017. J’ai rencontré Obinna pendant mon service civique (obligatoire au Nigéria après l’enseignement supérieur). J’aurais envie de dire que c’est une personne qui règles les problèmes mais j’aurais peur que vous ne l’appeliez tous Ray Donovan. 😄

Comment avez-vous entendu parler de Techfugees ?

J’ai toujours fait la promotion de l’inclusion et de la tech pour les populations marginalisées car je crois que la tech est la clef pour résoudre la plupart des problèmes auxquels nous sommes confrontés, en tant qu’humains. J’ai travaillé avec Lediju et Tunde à la AlterConf de Lagos en 2017. Au Nigéria, ce sont les ONG qui prennent en charge quasi intégralement les personnes déplacées. Déménager à Abuja m’a permis d’observer au plus près ce qu’elles traversent. Alors, quand Lediju m’a parlé de Techufgees et quand il m’a dit qu’il allait formait une équipe avec Tunde, j’étais heureux de pouvoir me joindre à eux !

Quels sont les principaux besoins des personnes déplacées dans votre pays ?

Les violentes attaques commises par le groupe djihadiste Boko Haram dans le Nord du Nigeria ont provoqué le déplacement forcé à l’intérieur du pays de près de deux millions de nigérians ces six dernières années. Le groupe a brûlé des écoles, des centres de santé et des maison. Les opérations de Boko Haram se sont étendues dans certains pays voisins et certaines victimes se sont réfugiés au Nigeria. Les besoins actuels (mais non exclusifs !) concernent les logements, les soins, l’éducation, la sécurité alimentaire, l’eau potable, l’emploi, l’acquisition de compétences, l’accès au marché, etc.

Quels sont vos projets pour les prochains jours, semaines et mois ?

Nous sommes actuellement en train d’identifier les projets et idées tech qui pourraient apporter des solutions aux problèmes que rencontrent les populations déplacées. Nous espérons avancer assez rapidement sur cette phase pour pouvoir organiser notre premier hackathon avant la fin de l’année ! Nous sommes actuellement en phase de recrutement pour trouver des volontaires travaillant sur des solutions à des problématiques sociales et d’autres ayant des compétences en média et programmation. Nous allons aussi à la rencontre de partenaires potentiels. 

Avec quel type d’organisations (tech, ONG, universités, institutions officielles,…) avez-vous prévu d’être partenaires ?

Nous cherchons à faire des partenariats avec des tech hubs, des ONG, des universités, des ministères et organismes gouvernementaux pertinents. Le UNHCR peut également nous donner accès aux camps des réfugiés mis en place par le Gouvernement. Nous travaillons déjà avec Towards a Greater Nigeria Foundation (TAGNF), qui a accueilli/organisé nos réunions hebdomadaires jusqu’à présent.

Comment la communauté Techfugees peut-elle vous aider ? Que recherchez-vous pour le moment ?

Nous avons besoin de faire parler de nous le plus possible et nous sommes ouverts à toute suggestion en terme de projets qui ont bien marché dans d’autres endroits, bien que la situation au Nigeria soit particulière. Nous sommes également preneurs de partenaires et potentiels partenaires dont vous auriez le contact.


Suivez Techfugees Nigeria Twitter & Instagram 📣


🙋‍♀️ Rejoignez Tunde, Bryan, Lediju, and Obinna comme bénévoles 🙋‍♂️


All the #TFChapters news
🌍